Lady‑Datejust

L’élégance au féminin

« UNE MONTRE CLASSIQUE, CONÇUE POUR UNE FEMME. » C’EST AINSI QUE CERTAINS DÉCRIRAIENT L’OYSTER PERPETUAL LADY‑DATEJUST.

Ils ont peut‑être raison. Depuis le début du XXe siècle, Rolex conçoit et fabrique, avec les mêmes critères d’excellence que pour tous les modèles qui ont façonné sa légende, des montres adaptées à tous les poignets féminins. Si « classique » signifie redéfinir l’excellence, si cela veut dire perpétuer la tradition tout en mêlant élégance, précision, beauté et performance, alors la Lady‑Datejust est en effet une montre classique conçue pour une femme.

Le classique féminin selon Rolex inspiré de la Datejust

rime avec style et performances techniques

L’équilibre parfait entre proportions, robustesse et élégance

L’un des modèles les plus variés de la collection

Rolex et la femme au cours du XXe siècle

Dès ses débuts, Rolex a toujours fait preuve d’une grande ambition. À l’aube du XXe siècle, la marque est convaincue que la montre‑bracelet doit bénéficier des plus grandes avancées technologiques et être aussi fiable et précise qu’une montre de poche, qui est alors la norme. Pour mener à bien sa vision, Hans Wilsdorf doit relever le défi de produire des mouvements de petite taille mais de grande qualité. Alors que la montre‑bracelet est perçue comme un objet fragile essentiellement féminin, il décide de proposer à la gent tant féminine que masculine un choix de modèles à la fois modernes et robustes. En 1914, une montre Rolex reçoit de l’Observatoire de Kew, en Grande‑Bretagne, un certificat de précision de classe « A », une distinction jusque‑là réservée aux chronomètres de marine. Suite à cette avancée, en 1957, Rolex dévoile un chronomètre spécialement dédié aux femmes, une montre avec affichage de la date et dont la précision est certifiée. La Lady‑Datejust est née, un événement retentissant de plus dans le monde de l’horlogerie et un hommage à la mission de Hans Wilsdorf. « Les femmes veulent le meilleur des deux mondes : une montre minuscule et un mouvement précis. Pourtant, plus la montre est petite, plus il est difficile de garantir sa précision. »

Un vaste choix de déclinaisons

Une lunette cannelée, bombée ou sertie de diamants ? Un cadran exclusif en nacre, animé de reflets irisés, ou pavé de diamants étincelants ? Des index simples ou sertis de diamants, ou encore des chiffres romains ? Les nombreux visages de la Lady‑Datejust font de ce modèle l’un des plus variés de la collection Oyster Perpetual.

  • Lady‑Datejust nacre
  • Lady‑Datejust index sertis

L’éclat des diamants

Les déclinaisons de la Lady‑Datejust serties de diamants dévoilées en 2021 captivent par l’éclat des diamants dont elles sont parées et témoignent de l’expertise de Rolex dans l’art du sertissage. Le gemmologue et le sertisseur agissent de concert comme révélateurs de lumière. L’un sélectionne les pierres, l’autre les pose, une à une, sur le cadran, la lunette, le boîtier ou le bracelet. Des gestes d’une incomparable minutie, transmis de génération en génération, qu’ils perfectionnent inlassablement au cours des années. Des gestes renouvelés plusieurs centaines de fois pour parfaire les parures de la Lady‑Datejust.

Matériaux exclusifs

La Lady‑Datejust est proposée dans un vaste choix de déclinaisons, parmi lesquelles chaque femme trouvera un reflet de sa personnalité. Elle est disponible en acier Oystersteel, en or jaune, gris ou Everose, ou en version Rolesor – combinaison d'acier Oystersteel et d'un des trois types d’or (gris, jaune ou Everose).

Rolex dispose de sa propre fonderie et fabrique son or à partir du métal le plus pur.

L’éclat unique de l’or Everose

Or Everose. Cet alliage exclusif d'or rose 18 ct – développé et coulé par Rolex – s'illustre par sa couleur légèrement plus marquée que celle de l'or rose commun, et par ses reflets aux nuances bleutées. Sophistiquée et contemporaine, sa teinte se marie à merveille avec l'acier sur les déclinaisons en version Rolesor, combinaison d'acier Oystersteel et d'or.

  • Lady‑Datejust loupe

Boîtier Oyster de 28 mm

D'un diamètre de 28 mm, le boîtier Oyster de la Lady‑Datejust, parfaitement proportionné, est un exemple de robustesse et d'élégance. Sa carrure aux formes caractéristiques est taillée dans un bloc massif d’acier Oystersteel particulièrement résistant à la corrosion, ou d’or 18 ct. Il est garanti étanche jusqu’à une profondeur de 100 mètres.

Héritière de la Datejust

Dévoilée en 1957, la Lady‑Datejust concentre tous les attributs de la Datejust, montre emblématique de Rolex qui impose son style et ses performances techniques dès son lancement en 1945. Première version pour femme de ce chronomètre à calendrier, la Lady‑Datejust perpétue l’élégance de la Datejust dans un petit boîtier qui sied à merveille aux poignets fins.

Héritage

  • 1927
    Une publicité de Rolex présente des femmes au mode de vie actif.
  • 1927
    Une annonce en première page du journal britannique Daily Mail célèbre l’exploit de la traversée de la Manche par la nageuse Mercedes Gleitze, premier Témoignage Rolex.
  • 1930
    Rolex mêle l’élégance à la précision.
  • Années 1970 - Dame Kiri Te Kanawa
    Le premier Témoignage Rolex du monde des arts captive les salles du monde entier.
  • Années 1990 - L'exploratrice des fonds marins Sylvia Earle
    Océanographe pionnière et Témoignage Rolex.
  • 1997 - Sylvie Guillem, ballerine
    L'une des danseuses les plus admirées de sa génération.

La Lady‑Datejust est un hommage à celles qui ont le courage de tracer une nouvelle voie.

Contacter un détaillant à propos de la Lady‑Datejust

Seul un détaillant officiel Rolex est autorisé à vendre des montres Rolex. Grâce à ses compétences et son savoir‑faire technique, il pourra vous conseiller et vous aider à choisir une montre qui durera toute votre vie.

Partagez cette page