DES CADRANS INÉDITS À L’ESTHÉTIQUE UNIQUE

Un concentré d’énergie

Rolex présente ses dernières créations, issues de son savoir‑faire unique.

Parmi elles, les nouvelles déclinaisons des modèles Datejust 36 et Cosmograph Daytona, dont les cadrans s’illustrent par leur raffinement et leur originalité.

Le cadran est, dit-on, le visage de la montre. Chez Rolex, il est aussi un concentré d’énergie, qui prend vie dès que la lumière l’illumine.

Mais les nouveaux cadrans de la Datejust 36 et du Cosmograph Daytona sont dépositaires d’autres sources d’énergie – uniques, ancestrales. L’une s’est cristallisée au plus profond de la Terre. L’autre a jailli des confins du système solaire. C’est cette vibration élémentaire qui anime les cadrans de Rolex, grâce à l’expérience et au savoir‑faire de ses artisans.

Les cadrans des nouvelles Oyster Perpetual Datejust 36 arborent un décor palmier, inspiré des forêts tropicales, ou un décor cannelé, reprenant une véritable signature esthétique de Rolex. Vert olive, argenté ou doré, ils sont obtenus à partir de matériaux provenant du plus profond des âges – comme le cuivre, le zinc, le nickel, le chrome, le titane et le silicium – et grâce à des techniques de pointe qui leur confèrent des teintes métalliques intenses et profondes.

Les nouvelles Oyster Perpetual Cosmograph Daytona se déclinent en or jaune, gris et Everose 18 ct. Leurs cadrans en météorite portent la mémoire d’une énergie qui a traversé le temps et l’espace. Cette matière présente des motifs qui se sont formés au cours d’un processus long de plusieurs millions d’années, par lequel s’est refroidi le cœur en fusion d’un astéroïde voyageant à travers le cosmos.

Rolex choisit la météorite métallique selon des critères esthétiques très stricts. Chaque fragment a une structure interne inimitable, faisant de tout Cosmograph Daytona avec un cadran en météorite une pièce absolument unique. 

Continuez d’explorer

Partagez cette page