MISE À JOUR DE NAVIGATEUR REQUISE

Bienvenue sur rolex.com. Afin de vous offrir la meilleure expérience possible, rolex.com nécessite un navigateur mis à jour. Veuillez utiliser un navigateur récent afin de naviguer sur notre site.

Suivez Rolex sur WeChat en scannant le code QR.

Vijay Amritraj

CHAQUE ROLEX A SON HISTOIRE

Vijay Amritraj a déjoué les pronostics toute sa vie. Il a grandi en Inde où il a passé une bonne partie de son enfance à l'hôpital, souffrant d'une maladie sévère affectant les poumons. Quand les médecins lui ont conseillé de pratiquer une activité sportive en plein air dans l'espoir d'améliorer son état, il a choisi le tennis. Non seulement ce sport a soigné sa maladie, mais il l'a propulsé vers le succès en faisant de lui le premier sportif professionnel d'Inde. Il remporte le Hall of Fame Tennis Championships de Newport en 1976 à l'âge de 23 ans et reçoit une Rolex. Cette montre incarne désormais les défis auxquels il a été confronté et la persévérance dont il a fait preuve face à l'adversité. Elle n'a jamais quitté son poignet en 40 ans et reste l'objet qu'il affectionne le plus.

Rolex et Vijay Amritraj - Chaque Rolex a son histoire
Découvrez l'histoire de Vijay Amritraj avec Rolex. Premier joueur de tennis professionnel d'Inde et ambassadeur Rolex, il nous parle de sa carrière et de sa montre Rolex.

« Nous sommes inséparables, ma raquette et moi. Elle m’a apporté tant de choses que je n’imaginais même pas dans mes rêves les plus fous. Au-delà de tout cela, c’est à elle que je dois la santé. »

Lorsque j’ai une raquette de tennis entre les mains, je me sens totalement en confiance. Toute ma vie, elle a été l'accessoire parfait et m'a apporté bien plus qu'une vie ordinaire. Nous sommes inséparables, ma raquette et moi. Elle m’a apporté tant de choses que je n'imaginais même pas dans mes rêves les plus fous. Au-delà de tout cela, c'est à elle que je dois la santé. Quand j'étais enfant, j'étais souvent malade et je passais beaucoup de temps à l'hôpital. Les médecins ont fini par conseiller à mes parents de m’inciter à pratiquer une activité sportive en plein air dans l'espoir que cela m'aiderait à recouvrer la santé.

En Inde, un pays de plus d'un milliard d'habitants, il était inconcevable de dépenser de l'argent durement gagné pour offrir à un enfant malade des cours de tennis professionnel. Pourtant, le tennis a tout changé dans ma vie et je suis devenu non seulement le premier joueur de tennis professionnel d'Inde mais aussi le premier sportif professionnel du pays, toutes disciplines confondues. Je pense pouvoir affirmer que le tennis a été ma plus belle école de vie. Il m'a beaucoup appris, non seulement sur le monde, mais aussi sur moi-même et sur ce qu'il est possible d'accomplir. Le tennis m'a apporté bien plus que tout ce que j'aurais pu souhaiter et ma Rolex incarne précisément tout cela. J'ai appris que l'impossible n'est rien.

« Le tennis m’a apporté bien plus que tout ce que j’aurais pu souhaiter et ma Rolex incarne précisément tout cela. »

En 1976, j'ai remporté le Hall of Fame Tennis Championships à Newport aux États-Unis et j’ai eu du mal à croire que l’on me remette une Rolex en plus de la somme d'argent décernée au vainqueur. Depuis ce jour, elle n'a jamais quitté mon poignet. Elle m'a accompagné dans les bons moments comme dans les mauvais et 40 ans plus tard, elle est toujours l'objet que j’affectionne le plus. En Inde, on ne porte une telle montre que si l'on a le sentiment d'avoir accompli quelque chose. À 23 ans, lorsque je l'ai reçue, je ne pensais pas être assez âgé pour la mériter. Je pensais que je n'étais pas digne d’en posséder une et c’est uniquement parce que je l'avais gagnée et que j'en étais très fier que j’ai commencé à la porter.

J'ai également eu la chance d'accomplir différentes choses dans ma vie, dont l’un des moments marquants a été d’être nommé Messager de la paix par Kofi Annan, secrétaire général des Nations unies, aux côtés du boxeur de légende Mohammed Ali, de l'acteur Michael Douglas, du prix Nobel Elie Wiesel et du chanteur d'opéra Luciano Pavarotti. J’ai pu observer de manière concrète comment il est possible de faire la différence en y mettant de la volonté. J'ai représenté l'Inde lors des Jeux olympiques et porté la flamme olympique, un honneur qui m'a été accordé par le gouvernement indien. Toutes ces choses vous incitent à accroître vos efforts et à vous ouvrir au monde tel qu'il est vraiment. Je pense que c'est précisément pour cette raison que j'ai créé une fondation afin d'aider des associations caritatives en Inde.

« Elle n’a jamais quitté mon poignet. Elle m’a accompagné dans les bons moments comme dans les mauvais et 40 ans plus tard, elle est toujours l’objet que j’affectionne le plus. »

Ayant grandi avec de nombreux problèmes de santé, cette montre que j'ai gagnée et dont je peux être fier pour le restant de ma vie représente une véritable bénédiction pour moi. Aujourd'hui encore, je me pose sans cesse la question : « Comment puis-je progresser ? Puis-je rentrer chaque soir en me disant que je n'ai pas perdu ma journée, que je me suis efforcé d'être une meilleure personne, quel que soit le sens que l’on donne à ce concept ? » Quand je regarde ma montre, je me dis toujours : « J'espère que je l'ai méritée. »

Découvrez leur histoire

#EveryRolexTellsAStory