MISE À JOUR DE NAVIGATEUR REQUISE

Bienvenue sur rolex.com. Afin de vous offrir la meilleure expérience possible, rolex.com nécessite un navigateur mis à jour. Veuillez utiliser un navigateur récent afin de naviguer sur notre site.

Suivez Rolex sur WeChat en scannant le code QR.

Tim Henman

Chaque Rolex a son histoire

Classé numéro 1 au Royaume-Uni en 1996, puis de 1999 à 2005, Tim Henman est l’un des joueurs de tennis britanniques les plus reconnus. Il a commencé à jouer avant l’âge de trois ans. Benjamin d’une fratrie de trois garçons, sa famille a une longue histoire commune avec le tennis. Ses grands-parents et son arrière-grand-mère ont tous participé à Wimbledon. Le tour de Tim Henman est venu quand il a gagné son tout premier match lors d’un Grand Chelem® en 1995. Il y a par la suite remporté quatre demi-finales. Néanmoins, la première fois qu’il a vu les courts de Wimbledon remonte à une journée bien antérieure que ni lui, ni sa mère n’oublieront. C’est également le jour où il a découvert Rolex.

Rolex et Tim Henman - Chaque Rolex a son histoire
Découvrez l’histoire de Tim Henman avec Rolex. Le joueur de tennis britannique et témoignage Rolex évoque l’importance que revêt pour lui sa première montre Rolex.

« À chaque fois que je suis entré sur le court, j’ai repensé au rêve du petit garçon de six ans que j’avais été. »

Je me rappelle tout de la première journée où je me suis rendu à Wimbledon, en 1981. Je pourrais même vous dire ce que je portais ce jour-là. C’était le lundi d’ouverture du championnat, j’avais six ans. Ma mère et moi avions la chance d’avoir deux places pour le court central. Quand Björn Borg, qui défendait sa position de champion pour la cinquième fois, est entré sur le court, il m’a fait forte impression. Je pense que ce qui suscitait le plus mon admiration était de le voir gagner ! Quand on est enfant, on soutient bien plus volontiers celui qui gagne, il a donc été véritablement ma première idole dans le domaine du tennis. C’est là que j’ai su ce que je deviendrais plus tard. Je rêvais de jouer à Wimbledon.

Je suis issu d’une famille de joueurs de tennis : ma mère était une joueuse junior, mes grands-parents ont joué ensemble en doubles mixtes à Wimbledon, et même mon arrière-grand-mère y a joué au début des années 1900. Mon arrière-grand-mère a été la première femme à adopter la position armée au service, et ma grand-mère la dernière à réaliser un service à la cuillère à Wimbledon.

« Je ne suis pas convaincu que mes parents pensaient réellement que je puisse devenir un excellent joueur, mais ils voulaient me donner la possibilité de le devenir, car ils voyaient ce que cela représentait pour moi. »

La montre Rolex de Tim Henman

Comme je suis le plus petit, le moins puissant et le plus lent de ma famille, il m’a fallu apprendre l’esprit de compétition pour me maintenir au niveau. Je ne suis pas convaincu que mes parents pensaient réellement que je puisse devenir un excellent joueur, mais ils voulaient me donner la possibilité de le devenir, car ils voyaient ce que cela représentait pour moi, tant mon désir de jouer et mon amour du tennis étaient évidents. Mon environnement familial est le facteur déterminant qui a fait de moi ce que je suis devenu.

Quand j’ai enfin eu la chance de jouer à Wimbledon, j'étais tellement excité. J’étais impatient d’entrer sur le terrain, je voulais m’amuser et je me suis bien préparé à cela. À chaque fois que je suis entré sur le court, j’ai repensé au rêve du petit garçon de six ans que j’avais été.

C’était ce jour-là, en 1981, que j’ai vu pour la première fois les horloges Rolex sur le court central. J’ai demandé à ma mère ce qu’était Rolex. J’ai dès lors désiré et espéré posséder un jour ma propre Rolex. Trente-deux ans plus tard, je possédais enfin ma première Rolex, celle que je porte à présent. Elle représente énormément à mes yeux, je ne regrette absolument pas d’avoir tant attendu.

« C’était ce jour-là, en 1981, que j’ai vu pour la première fois les horloges Rolex sur le court central. J’ai demandé à ma mère ce qu’était Rolex. »

Quand je regarde ma montre à présent, je me souviens instantanément de ce jour dans les gradins à l’âge de six ans, en compagnie de ma mère. Elle a des photos de cette journée et je crois que nous avons même conservé les tickets à la maison. Lorsqu’on m’a demandé de raconter l’histoire qui se cachait derrière cette montre, je lui en ai parlé et je lui ai dit : « Tu t’en souviens ? » Elle m’a répondu : « Je me le rappelle comme si c’était hier. »

Découvrez leur histoire

#EveryRolexTellsAStory