La plongée record du Trieste - Rolex et l’exploration
Le bathyscaphe Trieste, accompagné par Rolex, est descendu jusqu’à 10 916 mètres au-dessous du niveau de la mer. Découvrez l’exploration sur le site web officiel Rolex.

Une plongée record

Rolex et l’exploration

En janvier 1960, Rolex participe à la conquête du point le plus profond des océans, dans la fosse des Mariannes. Le bathyscaphe Trieste atteint alors pour la première fois 10 916 mètres au-dessous du niveau de la mer.

Une plongée record
Projet Nekton

LE PROJET NEKTON

Une plongée record

Le bathyscaphe Trieste

LE BATHYSCAPHE TRIESTE

Une plongée record

Mis au point pour explorer les océans, le bathyscaphe relève d'une conception ingénieuse. Son inventeur, Auguste Piccard, père de Jacques Piccard, est convaincu que « la première réponse n'est jamais la bonne réponse. »

Lorsque les Piccard commencent à tester le Trieste en 1953, les ingénieurs de Rolex poursuivent depuis plusieurs décennies déjà leur propre quête de la perfection, très impatients de se lancer dans une série de missions audacieuses. La marine américaine leur permet de concrétiser leur rêve, en réalisant la plus extraordinaire mission d'exploration sous-marine.

 

Lire la suite
Trieste

64 PLONGÉES

Une plongée record

Au début de l’année 1958, la marine américaine achète le Trieste à la famille Piccard ; Jacques Piccard devient consultant pour former le personnel chargé d’entretenir et de manœuvrer le bathyscaphe. La sphère du Trieste, conçue à l’origine pour supporter la pression qu’exerce l’eau à 6 000 mètres de profondeur, est agrandie et perfectionnée pour résister à la pression qui s’exerce à 11 000 mètres de profondeur. C'est après 64 plongées que le Trieste et son équipage sont prêts pour le test ultime.

Rolex et la plongée record
Tests Rolex

DES TESTS EXIGEANTS

Une plongée record

Un record inégalé

Une plongée record

Piccard
Walsh

CHALLENGER DEEP

Une plongée record

LA ROLEX DEEP SEA SPECIAL

Une plongée record

Depuis la première montre-bracelet étanche « Oyster » créée en 1926 par Hans Wilsdorf, Rolex étudie sans relâche les outils nécessaires aux professionnels qui évoluent dans les conditions les plus extrêmes. La Deep Sea Special est mise au point pour démontrer l'efficacité du modèle Oyster, parfaitement étanche.

Héritières directes de la Deep Sea Special, la Submariner (1953) et la Sea-Dweller (1967) deviennent des équipements indispensables à l'exploration sous-marine, notamment pour les plongeurs professionnels de la COMEX, société française d'ingénierie sous-marine en grande profondeur avec laquelle Rolex travaille pour perfectionner ses montres de plongée. Depuis lors, une relation de confiance est établie entre Rolex et le monde scientifique.

Lire la suite
L’EXPLORATION SOUS-MARINE

L’EXPLORATION
SOUS-MARINE

Une plongée record

Rolex continue d’apporter son soutien aux plus grands scientifiques du monde, nouant des relations durables avec quelques-uns des plus célèbres pionniers des océans.

Après Jacques-Yves Cousteau, l’explorateur sous-marin de renommée internationale, Sylvia Earle, biologiste marine américaine, explore les fonds marins pour comprendre les conditions de survie de l’homme sur la Terre. « La vie humaine est possible grâce aux équilibres de la nature. Si nous prenons soin de l’océan et du reste du monde naturel, en réalité, nous prenons soin de nous. » Les 7 000 heures de plongée du Dr. Earle représentent une contribution inestimable pour les générations futures.

Rolex Deepsea à cadran D-blue

Rolex Deepsea
à cadran D-blue

L’Oyster Perpetual

L’hommage à la plongée historique de James Cameron en solitaire. Le voyage d’un homme jusqu’au point le plus profond des océans, dans la fosse des Mariannes.