Mouvement Oyster Perpetual - L'art horloger Rolex
Le mouvement Perpetual à remontage automatique suscite l'admiration de par ses performances chronométriques. En savoir plus sur l'art horloger de Rolex sur le site officiel.

LES MOUVEMENTS PERPETUAL

Éloge de l’invisible

À l’abri dans son boîtier étanche, le mouvement Perpetual est invisible pour le porteur de la montre. Seuls les horlogers certifiés Rolex peuvent y accéder au moyen d’outils spéciaux. Lorsqu’on a la chance de le voir, on admire ce mécanisme élaboré, que sa performance chronométrique a rendu célèbre dans le monde entier, pour ce qu’il est : un travail d’artiste, un univers miniature magnifique, une myriade de formes, de volumes, de couleurs et de surfaces, certaines polies, d’autres satinées, d’autres encore perlées, toujours avec un soin infini et dans le plus absolu respect des traditions horlogères.

LA CERTIFICATION CHRONOMÈTRE

Une histoire de précision

Dès ses débuts, Rolex a cherché à faire valider les performances de ses montres par un organisme officiel et indépendant. Aujourd'hui, 100 % des montres Oyster Perpetual sont officiellement certifiées chronomètre par le COSC (Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres).  Pour obtenir la certification chronomètre, une montre doit faire preuve d’une précision extrême dans divers situations et à différentes températures tout au long des 15 jours que durent les tests. Seulement 6 % des montres fabriquées en Suisse sont certifiées chronomètre. Chez Rolex, il s'agit du niveau de qualité minimum de toutes nos montres.

CHRONOMÈTRE OU CHRONOGRAPHE ?
Un « chronomètre » est une montre de haute précision, testée pendant 15 jours et 15 nuits dans différentes positions et à différentes températures, et dont la performance a été certifiée par une entité officielle indépendante telle que le COSC (Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres).

Un « chronographe » est une montre équipée d’un mécanisme supplémentaire qui permet de mesurer de courtes périodes de temps au moyen de fonctions départ, arrêt et remise à zéro. Un chronographe peut aussi être certifié « chronomètre », comme c’est le cas pour le Cosmograph Daytona.

L'OSCILLATEUR

L'OSCILLATEUR

Le gardien du temps

Dans une montre mécanique, l’oscillateur est le gardien du temps. Composé d’un spiral et d’un balancier, cet organe régulateur détermine la précision de la montre par la régularité de ses oscillations. Rolex a combiné un savoir-faire et des moyens exceptionnels pour concevoir et produire ce couple inséparable et stratégique.

Cinq années de recherche ont été nécessaires à Rolex pour créer et faire breveter le spiral bleu nommé Parachrom. Fabriqué dans un alliage paramagnétique, il est insensible aux champs magnétiques et jusqu’à dix fois plus résistant aux chocs que les spiraux traditionnels. Dans l’histoire de l’horlogerie, la couleur bleue unique du spiral a toujours été un signe de prestige, réservé aux montres les plus précises.

Paraflex
pa • ra • flex
  1. Amortisseur de chocs exclusif haute performance, développé et breveté par Rolex en 2005.
  2. Permet aux montres Rolex d'être jusqu'à 50 % plus résistantes aux chocs.
  3. La géométrie innovante de son ressort, conçue par modélisation 3D, le maintient fermement en place pour éviter toute déformation.
  4. Homologué à la suite d'épreuves de résistance aux chocs et de nombreux tests en laboratoire.
  5. Un composant minuscule qui fait toute la différence.
  6. Dans l'unique esprit Rolex.

L'ÉCHAPPEMENT

La clé du temps

Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi une montre mécanique faisait « tic-tac » ? Ce bruit est produit par l’échappement, un composant stratégique qui joue un rôle clé dans la mesure du temps par le mouvement. « Tic » : une dent de la roue d’échappement se bloque contre l’une des palettes de l'ancre. Puis, libérée par le mouvement de l’oscillateur, la fourche de l’ancre laisse la roue « s’échapper », qui continue de tourner et se bloque contre la seconde ancre : « tac ».

La fourche de l’ancre poursuit son alternance pendulaire à l’infini, venant heurter les dents obliques de la roue d’échappement précisément 28 800 fois par heure (14 400 « tics » et 14 400 « tacs »). Soit 250 millions de fois par an. Nous nous trouvons au cœur du mouvement Rolex Perpetual, où se conjuguent vitesse et précision chronométrique.

L’ORIGINEDE LA MENTION

L’ORIGINE
DE LA MENTION

Le saviez-vous ?